LE MUSÉE BUSSIÈRE DES ARTS ET INDUSTRIES GRAPHIQUES

 
Histoire d’une entreprise familiale bientôt centenaire

Depuis sa fondation à Paris en 1924, Bussière est en lien direct avec le monde de l'Art, de l'édition et des professionnels de la communication. Partenaire des plus grands éditeurs, photographes, calligraphes, parfois promoteur et mécène d'artistes, Bussière  s'est toujours appliquée à mettre en lumière des personnalités du monde de l'art qui partagent ses valeurs et œuvrent au développement de la diversité culturelle.

Bussière a dans un premier temps constitué un conservatoire dans lequel étaient exposés les différents matériels de photogravure. En 2009 ce conservatoire a été déménagé et a donné naissance au Musée Bussière des Arts et Industries Graphiques.

Fernand bussière et son équipe en 1927

Le métier de photograveur a bien changé et à travers ce Musée le visiteur peut suivre au regard des archives familiales, les évolutions fantastiques des industries graphiques de reproduction. Que de chemin parcouru depuis les premiers systèmes de quadrichromie, les premiers scanners, énormes machines compliquées dont il reste quelques spécimens au Musée, et les techniques numériques actuelles les plus avancées, maniées par quelques spécialistes que l'on peut voir à l'œuvre devant des écrans d'ordinateur.

A travers les Arts Graphiques, industrie  culturelle et créative enracinée dans un patrimoine de savoir-faire identitaires, Bussière partage également les valeurs du  monde de l'Art.
La visite du Musée permet de découvrir des clins d'œil d'artistes qui ont côtoyé la maison Bussière, César a l'œuvre créant des perturbations sur un varioklischograph, Picasso annotant des épreuves, livre d'or dédicacé par de nombreux artistes.

Faire découvrir à un large public le monde et l'histoire  des Arts Graphiques, susciter des vocations auprès des jeunes, faire découvrir une industrie en constante mutation, tel est l'enjeu de cette démarche de valorisation du patrimoine vivant.